25 mars 2016

Sonnet à compléter

bleu-et-cumulus-1-aq-39x29Les cieux silencieux
Ouvrent les livres
Me font revivre
Sans mot venimeux

Les jours heureux
Embaument les vies ivres
Sans givre
Et sans mot odieux

Mes ombres
Sont sombrent
Et je l'imagine

J'ouvre mon cœur
Mon destin se dessine
Ah quel doux rêveur!

Christiane

 

Je t'observais là devant moi silencieux
Et, plongé comme d'habitude dans tes livres
Qui à n'en pas douter te faisaient revivre
Des moments somptueux mais combien venimeux

Je t'en prie, arrête, vis ton présent heureuxlivrelecteurs
Les beautés de la nature nous rendent ivres
Sous le soleil, la neige, la pluie, le givre
Chassons de nos cœurs tout ce qui peut être odieux

Dans l'allée du parc, se faufilent les ombres
Quand à la fin du jour, je vois que tu sombres
Dans un sommeil réparateur, j'imagine

Je tremble, je sens que palpite ton cœur
Est ce l'espoir d'un voyage que tu dessines
Dans ta tête et qui te rend si rêveur?

Marie-claire

 

espoirA nouveau s'en vient un printemps silencieux,
Comme nous l'avions lu dans les anciens livres.
Quel odieux mauvais temps allons-nous revivre,
De quel fou boira-t-on le poison venimeux ?

Nous pensons tous que nous sommes des gens heureux
Et que chaque jour nous voit un peu plus ivres,
Nos cœurs de plomb sont enfermés dans le givre
Et chaque nuit nous rend toujours plus odieux.

Nous sommes tous des ombres parmi les ombres.
Tels les vampires, nous cherchons les coins sombres
Pour assouvir ce que notre âme imagine.

Pauvres fantômes esseulés qui cherchons un coeur.
Pour le trouver, il faudrait qu'on le dessine
Et qu'il soit peint par un joli et doux rêveur !!!

Fabienne

Motivation: Compléter le sonner
... silencieux
... livres
... revivre
... venimeux

... heureux
... ivres
... givre
... odieux

... ombres
... sombres
... imagine

... coeur
... dessine
... rêveur.

Posté par lesplumesdeshaut à 12:05 - Permalien [#]


2016

2016-couleurs-600x338

En 2016, point de fadaises,
Point de foutaises,
Mais une année de baise,
Une santé balaise
Un succès à la thèse que tu prépares depuis 2013
Que tous ces souhaits mis en synthèse
Te mettent à l'aise et te plaisent
Car je ne pèse pas mes mots
Je ne biaise pas non plus
Enfin, j'accompagne ces vœux d'un panier de fraises confites
Achetées dans le petit village de Grézes
Niché dans la forêt de mélèzes.
Marie-claire

La bonne année, une vrai foutaise
Je préfère rester au chaud près des braises
A manger quelques fraises
En travaillant ma terre glaise
Pas de liste de souhaits accrochée a une punaise
Pour les réaliser, je ne suis pas asse balèze
Je ne ferais pas de signe indien du haut de la falaise
Oui, ces jours là, je préfère filer à l'anglaise
Au lieu de prendre un bain de foule, ne vous en déplaise
Pardon mais avec les vœux, je ne suis pas a l'aise
Câline

Motivation: Ecrire un texte, de souhaits pour l'année 2016, en utilisant des mots rimant avec "seize".

Posté par lesplumesdeshaut à 11:54 - Permalien [#]

Anaphore - Il y a ...

vie2

Il y a un cri, le premier.
Il y a des pleurs, affamés.
Il y a des bras pour câliner,
Il y a des draps pour rêver.
Il y a des copains pour jouer.
Il y a des tableaux pour apprendre à compter.
Il y a des cours pour la récré.
Il y a des maîtres pour noter.
Il y a des fêtes pour s'amuser.
Il y a des filles pour draguer.
Il y a des garçons pour flirter.
Il y a une femme à aimer.
Il y a un homme à adorer.
Il y a l'amour à apprivoiser.
Il y a la vie à traverser.
Il y a la mort à affronter.
Il n'y a plus rien et c'est bien fait.
Fabienne

7777387566_l-amour-est-plus-fort-que-toutes-les-raisons

Il y a des jours où le temps s'éternise
Et les minutes semblent des heures
Il y a les nuits où je dors dans ta chemise
Rien que pour sentir ton odeur

Il y a des pensées pas toujours sages
Qui me poursuivent jusqu'au petit matin
Il y a des instants ou apparaît ton visage
Rien que pour effacer ton visage

Il y a des bulle de plaisir
Qui volent autour de moi rien que me faire sourire
Il y a des océans de désirs
Qui m'aspergent de chaleur rien que pour me faire frémir

Il y a des draps froissés de nuits blanches
Qui se nourrissent de ton absence
Il y a des lueurs étranges
Qui mangent tes instants de présence.

Câline

Motivation:
A la manière de Guillaume Apollinaire dans Poèmes à Lou, écrire un poème en commençant chaque vers par "Il y a"

Posté par lesplumesdeshaut à 11:47 - Permalien [#]

Métro, boulot, dodo

metro-boulot-dodo-1-300x113Oh! se dit Momo en sortant du métro,mon sac à dos est rempli de vermisseaux et d'asticots et je n'ai pas de pot pour les ranger. Il se dirige vers son entrepôt, la sono est à fond, les gars regardent une vidéo porno pas un n'est au boulot! !I, il y en a même qui dégustent un gâteau à la noix de coco et des berlingots. Quel méli-mélo dans ce hangar. Du coup, Momo va dans la réserve remplie de cageots d'abricots mais toujours pas de pot.
En sortant, il aperçoit la belle cloclo qui danse le tango et reçoit des bécots de son gentil Roro.
Tant pis se dit Momo, je pars au bord de l'eau, ma radio sous le bras et je vais me baigner car il fait très beau et très chaud.
Marie-claire

Motivation: Ecrire un texte avec un maximum de mots en sertimant par le son o.

Posté par lesplumesdeshaut à 11:19 - Permalien [#]

Logo-rallye

Trois ânes, tirant une charrette, avançaient suivant une diagonale qui allait de la taverne à l'église. La femme menant cet équipage éclairait le chemin avec une bougie. elle ressemblait à une fée sur ce moyen de transport plus que sommaire. On aurait dit que l'équipage allait plonger dans un précipice abyssal en se rapprochant du porche de l'église. C'est dire l'effet que produit l'approche de la trinité et de ses voies impénétrables. Même les ânes commençaient à trembler ( de peur ou de froid, nul ne sait... ). Ils ne rêvaient plus qu'à une chose : se retrouver bien au chaud dans un zoo avec leurs cousins les zèbres et leurs voisins les gnous.
Fabienne

J'aimerai prendre la charrette de l'amour
Celle qui suit la diagonale de ton cœur
Ne pas être la femme d'un jour
Être comme cette bougie, celle qui brûle ton bonheur
Rencontrer une fois la fée de l'espoir
Prendre ce transport qui nous est commun
Plonger dans la profondeur de la nuit noire
Afin de pouvoir te dire à demain
Connaître enfin ces petits plaisirs indécents
Qui te font l'effet de renaître
Pénétrer dans le zoo de tes sentiments
Oui enfin je veux trouver mon maître
Câline

Motivation:
Ecrire un texte en utilisant les mots suivants, dans l'ordre: charette, diagonale, femme, bougie, fée, transport, plonger, dire, effet, zoo.

Posté par lesplumesdeshaut à 11:12 - Permalien [#]

24 mars 2016

Mots imposés

01Les frères Lumière sont les inventeurs de la photographie ; et j'aime, ici et là prendre des photos. Souvent je pars au régime express pour trouver des idées, mais lorsque je n'en trouve pas, je suis mélancolique ; après une petite récréation et un bivouac agrémenté d'une tarte aux pommes à la cannelle, je repars d'un bon pas.
Que vais-je trouver à photographier ? pourquoi pas un zèbre sur mon chemin ou tout autre sujet intéressant ; actuellement avec les couleurs d'automne, il y a le choix. Je rencontre d'autres amateurs de bons clichés, nous comparons nos vues, c'est presque une télé-réalité, et à l'arrivée, il n'y a plus de compétition, quelle hospitalité quand je rentre, cela fait chaud au cœur, et donne envie de repartir en quête de nouvelles aventure.
Annick

Motivation:
Ecrire un texte en utilisant les mots suivants: inventeur, régime, mélancoliquen récréation, bivouac, cannelle, zébre, télé-réalité, hospitalité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par lesplumesdeshaut à 12:26 - Permalien [#]