04 mai 2014

Des mots en F

F

"Y'a pas foule" s'écrie Flo la fourmi sous son foulard en forme de flocon". Cela me fait frémir de frousse. Je ne sais pas ce que je fabrique ici, dans cette fournaise. Cela invite vraiment à la farniente (c'est-à-dire, à ne rien faire si l'on veut franciser ce mot issu de cette fabuleuse langue qu'est l'italien).

Fabienne, le 14 avril 2014

Motivation: Ecrire un texte avec des mots commençant par la lettre F.

Posté par lesplumesdeshaut à 12:10 - Permalien [#]


25 avril 2014

Litanie

Je pense à toi,Petite pensée
Je pense que je ne suis pas toi,
Je pense autrement que toi,
Je pense que tu penses la même chose,
Je pense que nous pensons différemment mais
J'aimerais aussi que tu penses comme moi même si
Je pense que ce n'est pas possible et que
Nous penserons toujours que l'un et l'autre
Ne pense qu'à soi ou à l'autre si
Nous ne pensons à autre chose. Au fait, si
Je pense à autre chose, c'est que
Je ne pense ni à toi , ni à moi et
Je pense que la boucle est bouclée.

Jean-Maurice, le 14 avril 2014

 

Je penseJe pense qu'il y a tant de découvertes incroyables
Je pense que je suis une perpétuelle exilée
Je pense que je dois caresser mon chat
Je pense souvent à mes petits enfants
Je pense à demain
Je pense aux cigarettes à papier maïs
Je pense que la justice est souvent injuste
Je pense que l'humanité reconnaîtra ses limites
Je pense que je dois mémoriser car la vieillesse me guette.

Les participants à l'atelier du 14 avril 2014 (Texte commun)

 

 

Motivation: "Je pense" sous forme de litanie.

Posté par lesplumesdeshaut à 15:48 - Permalien [#]

Magie de la nature

En vacances à PornicCrique à Pornic
Des rochers dans une crique
Un besoin d'isolement
A cause du père absent
Les vagues absorbent ma colère
Mes larmes coulent vers la mer
L'horizon calme ma nostalgie
Cet instant m'apaise par sa magie.

Emilie, le 7 avril 2014

Motivation: Evoquer, dans un texte en vers, un moment de proximité avec la nature.

Posté par lesplumesdeshaut à 15:32 - Permalien [#]

08 avril 2014

Bruits de la forêt

Pour me reposer des Chemin forestierbruits de la ville, je me suis promenée en forêt. Je prenais le petit chemin, mes pas faisaient craquer les branches sèches. J'entendis un bruissement dans les grandes herbes, je vis les oreilles d'un petit lapin. Le chant des grillons enchantait mes oreilles. Le sifflement du vent tournoyait dans les branches des grands arbres. Plus loin, j'entendis le clapotis d’un petit ruisseau dont les vaguelettes cognaient sur les cailloux. J’entendis le cri des enfants qui se promenaient avec leur professeur. Je repris le chemin du retour.

Henriette le 1er avril 2014

Motivation: Ecrire un texte en incluant 7 bruits qui réveillent en vous quelque chose.

 

Posté par lesplumesdeshaut à 14:11 - Permalien [#]

Bande originale

Il pleut sur Nantes, maiBande originales là-bas en Suisse, mon grand-père, au coin du feu répète tombe, tombe la neige et personne ne viendra me voir. Peut-être recevra t-il un coup de fil et la mamie criera: Gaston, y'a l 'téléphon qui son. Pendant ce temps, Lili s'amuse dans le jardin et espère qu'elle va bien profiter des jolies colonies de vacances avec son frère. Cécile,ma fille, les accompagnera et au retour, ils visiteront Toulouse la ville rose. Ce sera formidable au retour d'entendre siffler le train qui les ramènera près de la mer pour finir leurs vacances. Peut-être, rencontreront-ils Margot dégrafant son corsage... ou bien le chat de la Mère Michel qu'elle aura enfin retrouvé et peut-être aussi Le bon roi Dagobert qui aura remis sa culotte à l'endroit et peut-être une souris verte qui ne sera plus verte à moins que le petit papa Noël ne leur fasse cadeau d'une belle Carmen en chocolat.

Marie-Claire, le 7 avril 2014

Motivation: Ecrire un texte en utilisant des titres de chansons.

 

Posté par lesplumesdeshaut à 13:59 - Permalien [#]


18 mars 2014

Notre dico rigolo

Hainocalculie:  aversion manifeste contre les mathématiquesMur Peint Rouen La Sablière

Ipadométryope:  personne addicte à l'Ipad

Murattagable:  grand mur propice aux tags

Légifraudeur:  homme politique ami avec un avocat

Vieilloter:  avoir trop tôt l'alzheimer

Ramadaner:  ne pas boire ni manger pendant un mois

Cucumaniac: Personne qui collectionne tout ce qui est rose et qui croit encore au prince charmant

 

Motivation: Sur le modèle du concours Sud Ouest Dimanche de 2001, inventer de nouveaux mots et leur définition.
Ici les inventions et le choix de l'atelier du 17 mars 2014.
Références de l'ouvrage issu de ce concours: "Mais que fait l'Académie?" Le dictionnaire des mots qui devraient exister. Edition Mots et Cie, janvier 2002.

Posté par lesplumesdeshaut à 16:44 - Permalien [#]

17 mars 2014

Anadiplose

Jardin d'Acquigny 27

HP Blog plumesEcouter le texte

Cet arbre est vraimant une curiosté
Curiosté qui malheureusement bouche l'horizon,
Cet horizon qui donne sur la mer pleine de lumière
Lumière bleutée ou rougeoyante, souvent magique.
Oui magique pour ceux qui ont bonne mémoire
Mémoire parfois déformée par le regard,
Un regard qui se perd au rythme des années
Rythme qui peut induire un sourire
Sourire qui se fait tendre,
Tendre comme les jeunes feuilles d'un arbre

Geneviève Le 17 mars 2014

Motivation: Anadiplose: le dernier mot de la phrase devient le premier de la suivante

Mots imposés:
Arbre... curiosité
Curiosité...horizon
Horizon...lumière
Lumière...magique
Magique...mémoire
Mémoire...regard
Regard...rythme
Rythme...sourire
Sourire...tendre
Tendre...arbre

Posté par lesplumesdeshaut à 16:39 - Permalien [#]

19 février 2014

La rue

la-rue

Le passant qui passait dans la rue piétonne du joyeux passage était aveugle... ça voulait dire qu'il ne voyait rien... ni les poubelles ni les crottes de chiens.. quoiqu'il puisse en sentir le parfum!
La fleuriste du joyeux passage mettait toujours des roses à vendre..mais tous les pauvres passants ne pouvaient en acheter, même chose pour la boulangère avec ses croissants.
Par contre, la Mamie Micheline se promenait avec Stéphane, son petit fils avec un joli chapeaux... vive les
chapeaux!

Rabiah, le 13 janvier 2014

Motivation: Décrire la rue.

 

Posté par lesplumesdeshaut à 17:48 - Permalien [#]

05 février 2014

Tout en T

Thérèse habite Paris. Tout son quartier la connait.Très jeune, elle a aimé cette ville. Timide, elle est, timide, elle restera. Toutefois, elle a fait la connaissance d 'un garçon. Timothé est son chéri. Tant de fois, il lui a dit qu'il l'aimait. Tendrement, ils s'embrassent. Tantôt elle ira faire les courses pour son prochain mariage. Tante Léa doit l'accompagner. Théoriquement, ils seront quarante : Trente adultes et dix enfants. 

Marie Claire le 3/02/2014

 

T01

 

Toujours en me promenant dans la forêt.
Tante Tartine ramassait des champignons.
Tressautant de derrière les arbres pour trouver des champignons.
Trébuchant sur une racine, elle tomba le nez dans le panier.
Très en colère se releva le visage tout sale.

Henriette, le 3 février 2014

 

Motivation : Ecrire un texte dont toutes les phrases commencent par un T

 

Posté par lesplumesdeshaut à 14:22 - Permalien [#]

04 février 2014

Anagrammes des prénoms

Déja à Noël, les enfants aimaient rêver de martiens, de voiliers, de panoplies, de savanes: tout ceci était bien normal.
Mais, loin du manoir, à ce moment là, la belle naine et le moine avaient d'autres idées, un autre coup d'oeil - moins ludique certes. Ils attendaient de voir la première étoile dans le ciel pour aller consulter le sage uléma qui leur parlerait d'oracles, certainement d'aliens, clamerait des poèmes, sur la reine des abeilles peut-être, réciterait des prières et probablement manierait des losanges de laine entre ses doigts et finirait par les mettre "Devinez oû?" sous le cul ou peut être prés de son sein! Rien de plus naturel en somme !

Claude, le 4 février 2014

 

Des moines, un martien et quelques ulémas avaient interprété l'oracle : « Juste avant Noël, un voilier alien avec une voile ornée d'un œil dans un losange va se poser et tout détruire. Pour échapper à la grande laverie et à l'épidémie de palu, la reine des abeilles et le lion des savanes devront se réunir dans un manoir, se doper à la cire naturelle, manier la prière et clamer une Ave Maria ».
Mais, au cours de la cérémonie, un limeur fit échouer le rituel en touchant le sein puis le cul d'une naine, ce qui était interdit.
Déjà le levier pour un retour à la normale était tombé. Le maire désespéré, qui avait tout organisé, a cassé toute la panoplie d'ustensiles qu'on avait réuni. Il se pendit avec une liane en laine et laissa le monde à son avenir.

Emilie, le 4 février 2014

 

Motivation : Trouver les anagrammes des prénoms suivants, puis écrire un texte avec les mots.
Jade (Déjà)- Simon (Moins)- Léon (Noël)- Olivier (Voilier)- Lino (Loin, Lion)- Vanessa (Savanes)- Annie (Naine)- Muriel (Limeur)- Inès (Sein)- Romain /Marion (Manoir)- Simone (Moines)- Samuel (Ulémas)- Appoline (Panoplie)- Martine (Martien)- Marlon (Normal)- Marie (Maire, Aime)- Carole (Oracle)- Paul (Palu)- Luc (Cul)- Sami (Mais)- Eloi (Œil)- Solange (Losange)- Aline (Alien, Laine, Liane)- Valérie (Laverie)- Marine (Manier)- Elvire (Levier)- Marcel (Clamer)- Eva (Ave)- Pierre (Prière)- Pedro (Doper)- Eric (Crie, Cire)- Isabelle (Abeilles)- Irène (Reine)- Laurent (Naturel).

 

Posté par lesplumesdeshaut à 17:09 - Permalien [#]