19 février 2015

Sucré

Tourment-damour-IMG_4782_23915Le diplomate sortant de l’opéra trouva son financier en grande conversation sur le merveilleux de la foret noire comparé au paris brest, quel tarte ce divorcé. Amandine resta baba devant le concorde, merveille des merveille, un éclair dans le ciel bleu. Le tourmant d’amour d’amandine c’ était madeleine.
Geneviève, le 16 février 2015

 

 

 

38_best_pastries_collage_1Le jour de la Saint Honoré, j'étais en pleine conversation avec mes cousins divorcés quand brusquement, ma belle soeur qui venait de prendre le Paris- Brest, surgit dans la pièce et nous dit: "Je vous conseille si vous les voyez d être très diplomates car le cousin est en plein galimatias financier. Bref, ce n'est pas non plus merveilleux pour leur fille Amandine, qui dépitée par un échec amoureux, vient de rentrer au couvent des visitandines en pleine forêt noire et je vous le donne en mille (feuilles bien entendu!) elle nous a fait des pets de nonne succulents. Elle est vraiment chou cette fille! Mais, à vrai dire je préfère la marquise au chocolat. Bon trève de plaisanterie, je vais de ce pas à l'opéra voir un concert "la madeleine de Proust" dirigé par un grand orchestre viennois.

Marie-Claire, le 16 février 2015

 

Après ma conversation avec Amandine, je decidais de faire Paris Brest. Je voulais aller vite mais sans pour cela prendre le concorde. Sur la route, je fus surpris par un violent orage et c'est au detour d'un chemin qu'elle m'est apparu dans la lueur d'un éclair: une religieuse qui faisait du stop. Comme je suis quand même diplomate, je m'arrêtais pour la faire monter, bien que sa destination ne soit pas vraiment la mienne. Elle voulait visiter la forêt noire. Nous voilà parti à deux sur la route, discutant de choses et d'autres; enfin elle me parla surtout d'opéra, si bien que je ne sais pas comment mais je me retrouvai devant un phare breton. J'étais tarte de m'être trompé ainsi de route, où avais-je donc la tête ? Je n'etais pourtant ennuyé par aucun financier. Finalement, au lieu de pleurer comme des madeleines sur notre sort, et comme personne ne m'attendais chez moi, étant divorcé et elle pas pressée, nous decidions de visiter la bretagne; et vraiment ce fut un voyage merveilleux.
Caline

 

Motivation: Ecrire un texte, en utilisant des noms de pâtisseries à double-sens.

Posté par lesplumesdeshaut à 14:45 - Permalien [#]


09 février 2015

La Prière du Chat

OOeuvre d'un étudiant du havre mon père,
Ne me prends pas pour esclave
Car je suis la chair de ta chair.

Ne cherche pas à deviner mes secrets,
Car je tiens à garder de mon jardin secret.

Ne me contraint pas aux caresses,
Car je ne maitriserai pas ma violence.

Ne m’humilie, tu sais,
Car  ton amour m'est necessaire pour grandir.

Ne m’abandonne pas,
Car je ne connais pas encore le chemin du monde.

Sache m’aimer et je saurai t’aimer
Car une fille sait manifester son amour quand elle est aimé en retour.

Ta fille 

Geneviève, le 9 fevrier 2015

 

 

 

O mon double

Ne me prends pas pour esclave,
car je n'aime que ma liberté.
priere01

Ne cherche pas à deviner mes secrets,
car tu serais déçu.

Ne me contrains pas aux caresses,
car il est des manifestations plus choisies.

Ne m'humilie pas, tu sais,
car je me vengerai.

Ne m'abandonne pas,
car nous ne formons qu'un.

Sache m'aimer et je saurai t'aimer,
car l'amour se vit à deux.

Marie-Françoise, le 9 fevrier 2015

 

urlO toi l'etranger
Ne me prends pas pour esclave,
Car je suis libre de toute enclave

Ne cherche pas a deviner mes secrets,
Car je ne saurais pas te les devoiler

Ne me contrains pas aux caresses,
Car j'aspire à la tendresse

Ne m'humilie pas tu sais,
C
ar jamais je ne t'implorais

Ne m'abandonne pas,
Car mon corps est las

Sache m'aimer et je saurais t'aimer,
Car je saurais te pardonner.
Liberté soumise

Caline

 

Motivation: Compléter le texte "La prière du chat"
O...
Ne me prends pas pour esclave
Car...
Ne cherche pas à deviner mes secrets
Car...
Ne me contrains pas aux caresses
Car...
Ne m'humilie pas, tu sais,
Car...
Ne m'abandonne pas,
Car...
Sache m'aimer et je saurai t'aimer
Car...

 

Posté par lesplumesdeshaut à 18:25 - Permalien [#]

08 février 2015

Petitesse et Grandeur

infiniment_petit_275A travers le chas d'une aiguille,
Je ne ferais pas passer une bille
Mais avec la patience d'un géant,
J'y ferais couler un océan.

 Fabienne, le 26 janvier 2015

Motivation : Ecrire sur l'infiniment petit et l'infiniment grand.

Posté par lesplumesdeshaut à 13:48 - Permalien [#]

On est toujours trop....ou pas assez

Trop nombreux sur cette terre.beaute
On voit les femmes comme des mères
Mais les hommes ne sont pas que des pères.
On est toujours trop nombreux sur cette terre
Et toujours pas assez de révolutionnaires.

Fabienne, janvier 2015

Motivation: écrire un texte en vous inspirant de la chanson de Maurane "trop ou pas assez"

Posté par lesplumesdeshaut à 13:45 - Permalien [#]

pure, fleurs, nature,coeur

Je t'envoie une pensée purefleurs-5-bouquet-de-primtemps
Accompagnée d'un bouquet de fleurs
Car il n'est pas dans ma nature
De te dévoiler mon coeur.

Fabienne, le 12 janvier 2015

Peu leur importe que l'eau soit pure
Ils se moquent de la diversité des fleurs
Ils aiment le fric, pas la nature
Les pollueurs n'ont pas de coeur.
Emilie, le 12 janvier 2015

Motivation : complètez le quatrain suivant :
... pure
...fleur
...nature
...coeur

Posté par lesplumesdeshaut à 13:43 - Permalien [#]

Rien n'est plus... que....

Rien n'est plus chaud que les bras d'une maman berçant son enfant dans un plaid en poils d'élan.
Rien n'est plus froid qu'un regard fuyant.
Rien n'est plus grand que de partager cet élan de solidarité.
Rien n'est plus petit que la mesquinerie.
Rien n'est plus proche que deux mains qui se lient.
Rien n'est plus loin que l'immensité de l'univers qui se noie dans les vapeurs d'un dernier verre.
Rien n'est plus beau que le vol de l'oiseau qui navigue entre ciel et eau .
Rien n'est plus laid qu'un centre-ville qui se meurt.
Rien n'est plus drôle que l'attirance de la terre quand tu te retrouves le nez par terre.
Rien n'est plus triste qu'une journée seule sans partage avec le vague à l'âme.

Les participants à l'atelier du 12 janvier

 

Rien n’est plus chaud qu’une étreinte sincère. imgres
Rien n’est plus froid que le contact d’une arme.
Rien n’est plus grand que les tours de Manhattan.
Rien n’est plus petit qu’un micro tendu à un assassin.
Rien n’est plus loin qu’une presse muselée.
Rien n’est plus proche que l’émotion de ces derniers jours.
Rien n’est plus beau qu’une miniature persane.
Rien n’est plus laid qu’un terroriste en action.
Rien n’est plus triste que ce qui s’est passé mercredi dernier.
Rien n’est plus drôle qu’un dessin de Charb.

Geneviève, le 12 janvier 2015

 

Motivation : compléter le texte
Rien n'est plus chaud que...
Rien n'est plus froid que...
Rien n'est plus grand que...
Rien n'est plus petit que...
Rien n'est plus proche que...
Rien n'est plus loin que...
Rien n'est plus beau que...
Rien n'est plus laid que...
Rien n'est plus drôle que...
Rien n'est plus triste que...

Posté par lesplumesdeshaut à 13:41 - Permalien [#]

02 février 2015

Texte en Matriochka

Dans l'océan, il y a de l'eau
Dans l'eau, il y a un bateau
Sur le bateau, il y un pont18
Sur le pont, il y a une cabine
Dans la cabine, il y une trappe
Sur la trappe, il y a un seau
Dans le seau, il y a un poisson
Dans le poisson, il y a un coquillage
Dans le coquillage, il y a une perle
La perle roule hors du coquillage
Le coquillage roule hors du poisson
Le poisson saute hors du seau
Le seau roule hors de la trappe
La trappe roule hors de la cabine
La cabine roule hors du bateau
Le bateau roule sur l'eau
L'eau roule sur l'ocean

Câline, le 2 février 2015

riviereJuste derrière chez moi, il y a une rivière
Une rivière qui se jette dans un fleuve
Un fleuve qui se jette dans la mer.
Dans la mer il y a des vagues
Des vagues qui abritent des poissons
Des poissons de toutes les couleurs
Dont les Saumons qui sont roses.
Les saumons se battent avec les vagues,
Ecartent les poissons de toutes les couleurs,
Remontent le fleuve qu'ils connaissent
Choisissent la rivière de leurs ancêtres
Ils reviennent juste derrière chez moi
Pour pondre des œufs
Et le cycle recommence.

Jean-Maurice, le 2 février 2015

Motivation: A la manière de Paul Eluard, avec son texte "Dans Paris", écrire un texte, en partant d'un élément général, pour aller vers le plus petit; et inversement.

Posté par lesplumesdeshaut à 17:33 - Permalien [#]

A la pêche aux mots en "ette"!

pecheur-zPartir à la pêche sur une bicyclette sans oublier de mettre dans sa musette, une galette et quelques cacahuètes pour la faim. Ne pas prendre des paupiettes c'est pas pratique et surtout pas bon, froid. Si tu fumes, prendre tes cigarettes, mais penses aussi aux allumettes, ça peu même servir à réchauffer ta liquette et tes chaussettes si tu tombes à l 'eau. N'oublies pas ton épuisette, ça aussi c'est pratique. Bon, ne prends pas de trompette, ni même de clarinette, tu ne te rends pas au bal musette. Tu as le droit, sur la route de siffloter des airs d'opérette, mais c'est facultatif. N'oublies pas tes lunettes tu y verras sûrement mieux. Si chez toi tu as du pain, prends-en quelques miettes pour les mouettes, sinon elles risquent de te piquer la roussette que tu auras pris dans tes filets. En rentrant, après avoir passé une chouette journée, pour te détendre tu auras le droit de sucer une sucette tout en mettant sur ta tablette une fourchette et une assiette pour goûter le fruit de ta pêche.

Caline, le 12 janvier 2015.

Ma chère Lucette, arrête de manger des cacahuètes et des andouillettes. C'est pas chouette ma pépette! Tu devrais plutôt te nourrir de blettes, de poisson maigre sans arête, supprimer coquillettes et sucettes et tu pourras à nouveau mett' ta salopette achetée a Séte toi qui étais si coquette! Et puis arrête de fréquenter Claudette . Elle est un peu bête à force de répéter Saperlipopette! quand elle nous conte ses amourettes. Va plutôt avec Henriette faire du patin à roulettes ou de la trottinette mais ne fais pas trop la fête car parfois tu jettes l'argent par les fenêtres et tu t'endettes! Tu te vois faire la quête? Ce serait pas net tout ça. Enfin, te casse pas trop la tête et remets plutôt ta barrette en place !

Marie-Claire, le 12 janvier 2015

Arlette, Paulette et Odette se rendent à la fête des vedettes et entonnent la chansonnette. Mais celle-ci est vite interrompue par une violente tempête qui fouette tout sur son passage. Heureusement, une chouette éclaircie et son rayon de soleil permettent de continuer cette agréable fête. Ces agréables têtes à têtes partagés ensemble font oubliés cet incident et tous souhaitent se rencontrer le plus tôt possible pour recommencer à parler, rigoler, danser, chanter et s'amuser. 

 

Denise, le 12 janvier 2015

Motivation: Ecrire un texte en utilisant un maximum de mots qui se terminent par le son "ette".

Posté par lesplumesdeshaut à 17:24 - Permalien [#]

Souhaits pour la nouvelle année

 

Arbre à vœuxDire oui à l'infime espoir de t'aimer
Dire non aux larmes que je pourrais verser
Dire peut-être à ton sourire enjoleur
Dire je n'oublie pas tes moments de mauvaise humeur
Dire adieux à tous ces jours remplis de ton absence
Dire pourquoi pas pour t'accompagner sur les chemins d'une romance
Dire j'ai compris que quelques mots peuvent tout changer
Dire plus jamais à toutes ces histoires que tu sais si bien inventer
Dire pardon pour te laisser croire que je resterais près de toi
Dire bye bye à ces pensées noires dans lesquelles je me noie
Dire pour toujours, mais que cela veut-il dire toujours ?
Dire reste là, non ne pars pas, je sais que tu es l'amour
Dire je t'aime, je t'aime à l'infini, à la vie
Dire je t'aime jusqu'au bout de l'envie.

Câline , le 5 janvier 2015

Motivation : Compléter le texte, en exprimant vos souhaits pour la nouvelle année.
Dire oui à...
Dire non à...
Dire peut-être à...
Dire je n'oublie pas à...
Dire adieux à...
Dire pourquoi pas à...
Dire j'ai compris à...
Dire plus jamais à...
Dire pardon à...
Dire bye bye à...
Dire pour toujours à...
Dire reste là à...
Dire je t'aime à...

Posté par lesplumesdeshaut à 17:10 - Permalien [#]